Ca flotte ?

Á quoi ça sert ?

  • Á calculer des volumes, c’est simple avec la forme des objets. On peut imaginer d’autres formes (cylindre, pyramide, sphère,…) pour utiliser d’autres formules.
  • Á mesurer des masses.
  • Á discuter/étudier la masse volumique.
  • Á discuter/étudier la flottabilité.
  • Á présenter le fonctionnement d’une imprimante 3D

Matériels nécessaires ?

  • Une imprimante 3D. Maintenant beaucoup de collège en possèdent en technologie. Ou un fablab à proximité de chez vous.
  • Le fichiers STL.
  • Du PLA (ou autre mais je n’ai pas testé), c’est la matière qui est imprimée.

Fichier STL à télécharger afin d’imprimer le pavé.

Réglages et précautions

  • Imprimer un parallélépipède avec 30% de densité et l’autre à 90%. Pourquoi 90% ? Car en utilisant une solution d’eau saturée en sel, il se met à flotter. Encore une occasion de parler de masse volumique !
  • Le PLA que je possède à une masse volumique de 1,24 g /mL. Il faudra réaliser les ajustements nécessaires si votre plastique a une densité différente.
  • L’autre petit bloc doit être imprimé à 90% aussi. Il fera alors la même masse que le grand bloc imprimé à 30% et ….. il coulera ! (Il faut l’imprimer avec une proportion sur tous les axes de 0.85).
Densité de remplissage : 30 % à gauche et 90 % à droite

Combien ça coute ?

Quelques centimes d’euros par objet. Pour une classe, on doit s’en sortir pour à peine 1 euros ! Il faut juste un peu de temps pour imprimer toutes les pièces.

Dans une solution saturée en sel, les deux pavés flottent.
Les pavés n’ont pas les mêmes dimensions mais ont la même masse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *